Prisonniers d'un jeu mortel, votre seul espoir de vous en sortir est de finir le jeu Sword Art Online. Seul hic : vous pouvez vraiment mourir.


La différence est-elle une force? feat Sen'ken & Hachimisu [Combat ???]
avatar

Caractéristiques
Niveau: 2
Expérience:
25/1395  (25/1395)
Friendlist:
Solo Player
Solo Player
Kurasa
Messages : 41 |  Date d'inscription : 27/04/2015 |  
Posté le : le Jeu 21 Mai - 1:27
Sa première quête venait de s'achever... ENFIN! Ce début de journée avait-été plutôt épuisant, à vrai-dire il ne s'attendait pas a autant de "difficulté" pour ce premier challenge! Un combat contre un sanglier pas content, une dame à l'humeur déroutante qui avait bien failli lui placer un coup de rouleau à pâtisserie sur le crâne... et tout ça pour une récompense plutôt faible selon lui. Il est vrai qu'il s'attendait plutôt à une simple mission de livraison, sans combat, sans personne désagréable, juste un trajet d'un point A a un point B avec un objet anodin à remettre. Mais il ne pouvais pas en vouloir au système de quête de vouloir plonger le joueur dans l'action dès le début, ils voulaient sans doute endurcir tout ces aventuriers et éliminer les plus faibles de cette grande course vers la victoire!

Gagner.... gagner le jeu.... c'est ce qui avait été annoncé un peu plus tôt par le maître du jeu qui leur était apparu sur la Grande Place. Faut avouer, ce type là avait foutu un sacré froid avec cette apparition! Et puis il y a également eu cette idée stupide d’empêcher toute déconnexion des joueurs afin de les enfermer dans ce jeu tant qu'aucun joueur n'aura pas réussi à terminer celui-ci en accedant au dernier palier. Ca avait plutôt énervé Kurasa au départ, condamner tout ces pauvres gens a rester dans ce jeu... alors qu'ils avaient certainement d'autres choses prévues! Aller au travail, à l'école, parler à sa famille... Il soupira à cette simple pensée. Lui, il n'avait rien de tout ça actuellement. Ses parents ne lui rendait plus visite depuis ses récentes crises de schizophrénies, son école l'avait renvoyé, aucun ami, et il vivait seul chez lui enfermé derrière ses 4 murs.

Comment était-il arrivé ici, sur SAO? Pour se soigner... oui c'est ça, se soigner... Il se rappela l'article écrit par ce beta-tester influent, vantant les bienfaits du casque du jeu sur la santé, avec notamment la guérison de plusieurs joueurs sujets a l'insomnie et aux troubles de l'attention.
Et il y croyait... ce jeu pouvait-être la solution a ses troubles. Joindre l'utile a l’agréable comme on dit! Mais cette expérience prenait maintenant une tournure désagréable vu qu'il était désormais condamner a rester dans ce monde pour un moment. Heureusement, il faisait partit de ces joueurs qui avaient décidé de prendre les choses en main et s'était mis en tête de terminer ce jeu! Mais apparemment, au vu de cette première quête qu'il venait de faire, ce ne serait pas chose facile et les suivants promettaient leur lot de surprise! Il était même prêt à éliminer tout ceux qui se mettraient en travers de son chemin, malgré les mises en garde du maître du jeu à propos de la mort définitive des joueurs aussi bien dans le monde virtuel que dans le monde réel! Mais il n'y croyait pas, il n'y avait après tout aucune preuve! Peut-être que ces pauvres joueurs décédés finissaient-ils simplement enfermés dans une autre partie du jeu d'où ils pouvaient observer ceux encore en compétition? Peut-être que tout cela était retransmis à la télé? Un nouveau type de show-TV en quelque sorte? Peu importe...

Trop de pensées, trop de voix dans sa tête, il avait besoin de respirer un peu avant d'entreprendre sa prochaine quête. Retour aux plaines, l'agitation de la ville le mettait plutôt mal à l'aise, ici il se sentait libre et pouvait respirer l'air à pleins poumons. Sa barre de vitalité était désormais presque entièrement régénéré, les blessures laissées par le sanglier avait été plutôt violentes mais sans réels gros dommages. Il arpenta un peu l'entrée des plaines sans trop s'éloigner, tournoyant sur lui même comme le ferait un enfant, puis il se laissa tomber sur la verdure en fermant les yeux, les bras écartés et les jambes écartés. Son masque lui ornait toujours le visage, derrière celui-ci la véritable expression de Kurasa semblait mélancolique... Il sombra dans ses rêveries au fur et a mesure que ses pensées le submergeait de nouveau...

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum