Prisonniers d'un jeu mortel, votre seul espoir de vous en sortir est de finir le jeu Sword Art Online. Seul hic : vous pouvez vraiment mourir.


Par où commencer...
avatar

Caractéristiques
Niveau: 1
Expérience:
0/718  (0/718)
Friendlist:
Joueur
Joueur
Hachimisu
Messages : 26 |  Date d'inscription : 01/05/2015 |  
Posté le : le Sam 16 Mai - 14:12
Le premier jour du jeu, juste après l'annonce système qui avait foutu une panique monstrueuse parmi tous les joueurs, Takuya, encore peu habitué à ce genre de jeu était quelque peu perdu une fois sa propre peur passée. Il ferait tout ce qui lui était possible de faire pour survivre à cette expérience et son premier réflexe était de repérer un éventuel beta testeur qui, en théorie, saurait bien assez ce qu'il faut faire, il le suivrait alors discrètement et l’accompagnerait jusqu'à la prochaine ville, peut-être même qu'il oserait lui demander de l'aide...

Tiens, justement, en voilà un qui a l'air de savoir exactement où aller, il tournait en effet dans les rues sinueuses de la ville de départ sans même hésiter une seule secondes, une bonne occasion de lui emboîter le pas...

Mais, il ne connaissait pas aussi bien la ville et se retrouva vite perdu. Il erra pendant un long moment pour retrouver son chemin, et réussit finalement à retrouver la place de l'annonce. A partir de là, il constata que la nuit allait tomber et qu'il était fatigué et chercha une auberge, la première sur la route serait bien assez suffisante, il tenterait de repartir le lendemain en étant prudent sur la route.

Il trouva bientôt une taverne qui n'avait pas l'air trop miteuse... Yahamanekh lisait-on sur l'écriteau... Après avoir pris une chambre, il se coucha mais au bout d'une bonne heure, il ne parvenait toujours pas à trouver le sommeil. Toute cette histoire était-elle vraie ? Ils allaient vraiment devoir risquer leur vie dans ce jeu ? Comme cela était-il possible ? Toutes ces questions et tellement d'autres sur sa condition actuelle trottaient sans cesse dans sa tête... Les premiers rapports entendus ça et là faisaient état de certains joueurs ayant tenté de se suicider pour échapper au jeu mais rien ne confirmait s'ils étaient morts ou non... On aurait dit une expérience de Schrödinger avec son chat... C'était tellement surréaliste...
Il descendit dans le salon de l'auberge, il avait besoin de se poser à une table avec un verre et de réfléchir, il prit alors la boisson la moins chère et s'installa tranquillement sur une chaise libre...
Il fixait intensément son verre en le faisant tourner dans sa main, comme s'il allait y trouver une quelconque réponse autre que celle qui tombait littéralement sous le sens, la survie. Il lui fallait trouver des alliés, des gens en qui il pourrait vraiment avoir confiance, il n'avait pas réellement une expérience de la vie en société à cause de son handicap dans le monde réelle et il avait peur de se laisser embrigader dans quelque entreprise dangereuse par des gens peu recommandables...

Il s'endormit finalement sur la table...
avatar

Caractéristiques
Niveau: 1
Expérience:
100/718  (100/718)
Friendlist:
Joueur
Joueur
Arane
Messages : 202 |  Date d'inscription : 02/05/2015 |  
Posté le : le Mar 19 Mai - 0:00
Fragile, et faible.

Elle ne devait sa apparente tranquillité qu'aux conseils prodigués par Tsuko, elle le connaissait à peine mais son ton rassurant et protecteur lui permettait de se tenir un minimum. Il lui avait conseillé de rester dans la ville de départ et de rester à l'abri, de commencer à sortir uniquement lorsqu'elle se sentirait en confiance et de ne surtout pas agir dans la précipitation.

Fragile, et perdue.

Elle avait bu ses paroles comme une eau bien fraîche sans avoir ne serait-ce que l'idée de penser d'elle-même. Pour commencer, ne jamais se présenter sous son vrai nom, faire confiance aux autres mais tout d'abord se fier à son instinct. Dans ce monde utopique où régnait désormais le chaos, certaines personnes avaient déjà perdu la raison et agissaient de la manière la plus ville qui soit.

Arane n'était pas méfiante de base, mais elle hocha la tête lorsque Tsuko parla, il était un étranger, elle lui donna toute sa confiance,elle ne pouvait penser alors elle l'écouta, encore, encore. Pourquoi faisait-il tout ça, qu'avait-il à y gagner ? Il perdait du temps, mais dans la soirée, il quitta la taverne, posant une main sur l'épaule de la jeune prêtresse.

-Tout ira bien. Je dois partir maintenant, nous nous reverrons.

Fragile, et seule.

Tsuko n'était plus là.

Et dans la taverne nommée Yahamanekh, un sentiment transparent, primaire, la peur, régnait. C'était normale, il fallait du temps aux gens, et des gens, elle en faisait parti intégrante.

Arane essaya tant bien que mal de retenir une grimace, des perles de larmes se formant autour de ses yeux qu'elle s’empressa immédiatement d'essuyer. Elle maudissait ce monde, son corps tremblait encore et l'annonce d'une prison et d'une punition aussi expéditive que la mort en guise d'échec résonnait dans sa tête.

Ses jambes n'allaient plus tenir très longtemps, elle était restée combien de temps. Debout, à boire les paroles de ce joueur ? N'en sachant rien, elle se précipita, déambulant avec tout son désespoir sur les épaules vers une table pour s'y asseoir et faire ce qu'elle essayait tant bien que mal de retenir.

C'est ainsi qu'elle tira mollement une chaise, elle remarqua après s'être effondrée sur le tabouret de la présence d'un jeune homme qui fixait son verre. Sans doute lui aussi en proie à de nombreuses questions.

C'était dans sa nature d'être polie et prévenante, mais là. C'était trop, sans lui demander, elle s'invita à la table, le fixa de ses yeux humides pendant quelques secondes, le visage meurtri, avant de croiser et les bras et de plonger sa tête dedans.

Dans un sanglots silencieux, les larmes coulèrent à flots. Gorgeant le bois de la table, ses épaules se levant d'un rythme irrégulier comme si des spasmes lui prenaient. Arane se lâchait, elle se fichait du regard des autres, des potentiels moqueries.

Fragile, et anéantie.

Spoiler:
Finalement j'ai posté ce soir Razz Hésite pas à me dire ne mp si ça te va !
avatar

Caractéristiques
Niveau: 1
Expérience:
0/718  (0/718)
Friendlist:
Joueur
Joueur
Hachimisu
Messages : 26 |  Date d'inscription : 01/05/2015 |  
Posté le : le Ven 29 Mai - 22:41
Malgré le bruit ambiant, il lui était très difficile de garder les yeux ouverts mais plus il luttait plus ses paupières étaient lourdes et il ne se rendait plus vraiment compte de ce qu'il se passait alors autour de lui. Mais alors qu'il s'apprêtait à tomber au creux des doux bras de Morphée, il en fut violemment tiré par le bruit proche, trop proche, d'une chaise que l'on tire, très probablement à sa table, juste en face de lui... Qui osait le déranger en pleine remise en question ? Les yeux toujours clos, oubliant ses nouvelles facultés visuelles, ils écouta attentivement pour déterminer de quelle nature était la "menace" qui avait pénétré dans son cercle privé. Un sanglot, très peu audible mais le bruit des larmes entrant en contact avec la table était juste assez audible pour la merveilleuse acuité auditive qu'il avait été forcé de développer...
Il ouvrit les yeux, appréciant le fait que ce monde virtuel ne changeait rien à ce qu'il pouvait ressentir, il n'avait pas de compétences particulières en plus des autres joueurs mais ses sens étaient toujours entraînés comme dans le monde réel... Il regarda alors la jeune fille en train de pleurer devant lui, la tête enfouie entre ses bras croisés. Hormis ses longs cheveux d'un noir profond et soyeux, il ne parvenait pas à voir son visage, en même temps, il aurait sûrement été incapable de la décrire même s'il la voyait, il aurait très surement été incapable de donner la couleur des yeux de ses yeux par exemple... Ou peut-être en comparant avec les objets dont il connaissait la teinte, il savait notamment que la table devant laquelle ils étaient installés et les chaises sur lesquelles il était posés étaient faites de bois et le bois est, si ce qu'on lui avait dit était juste d'une nuance de marron.

Lui-même trouvait difficile de devoir se battre pour survivre et il trouvait cela encore plus dur quand il voyait quelqu'un pleurer a cause de cela.
Il approcha doucement sa main, hésitant à la toucher de peur qu'elle le prenne mal, puis, finalement, osa la poser sur une partie de l'avant bras de la jeune demoiselle qui n'était pas cachée par sa tête. Il sentit les vibrations de chaque sanglot, les battement des son cœur qui battait à vitesse accélérée et le toucher soyeux de son vêtement, l'armure de base qui ne servait a rien d'autre que protéger la pudeur de son porteur. Il força son plus beau sourire, lui non plus n'était pas à l'aise avec ce monde et encore moins avec l'idée d'y être enfermé mais il se devait de ne pas le montrer si jamais il entreprenait de lui remonter le moral.

Il prit un instant qui lui parut durer une éternité pour réfléchir à ce qu'il allait dire et surtout, à s'en convaincre, elle ne devait pas déceler la moindre hésitation dans sa voix, même s'il était très difficile pour lui de rester crédible...

"Tu sais, moi aussi j'ai peur mais je sais qu'il y a beaucoup de joueurs qui feront tout ce qui est en leur pouvoir pour parvenir à terminer le jeu et il faut que l'on reste forts pour les soutenir..."

Il continuait de lui sourire en attendant une réaction, un grand sourire rassurant même si ses yeux commençaient eux aussi à devenir un peu humides.

Spoiler:
Désolé pour le temps de réponse, j'ai eu bien moins de temps que je ne l’espérait ces dernier temps...
avatar

Caractéristiques
Niveau: 1
Expérience:
100/718  (100/718)
Friendlist:
Joueur
Joueur
Arane
Messages : 202 |  Date d'inscription : 02/05/2015 |  
Posté le : le Ven 12 Juin - 23:20
Elle se trouvait ainsi, affalée sur une table à ne plus savoir quoi pleurer, totalement désorientée.

Plus de repères, rien pour s'accrocher, s'appuyer et tracer sa route. Ici tout était nouveau et donc inhabituel à ses yeux, que ce soit les gens, l'ambiance. Difficile de garder la tête haute dans ses conditions lorsque rien ne nous raccroche à ceux et ce que l'on connait.

Elle continua de rester pitoyable jusqu'à sentir une présence sur son épaule.

Une déduction des plus sommaires lui aurait permit de deviner que c'était sans nul doute le garçon à côté duquel elle s’était assise, mais la jeune prêtresse paraissait et était bien incapable de résoudre une équation aussi basique en ce moment même.

Dans un instant réflexe, et apeurée, elle sursauta au contact de sa main sur son épaule sans pour autant lever la tête. Elle se contenta seulement de se mordre les lèvres, on allait peut-être lui faire du mal, mais qu'est-ce que ça pouvait bien faire ? Y aurait-il un jour pire qu'aujourd'hui ?

Elle se recroquevilla, prête à se laisser faire sans se défendre.Mais ce ne fut bien heureusement pas le cas, car le garçon qui portait une voix pleine de force dans ses mots de soutien avait l'air d'être une bonne intention.

Arane, tentant vainement de reprendre ses esprits. Bafouilla un léger "Merci" inaudible, tout juste un marmonnement chuchoté à la table. Mais bien consciente que l'oreille humaine ne pouvait percevoir ce très léger chuchotement, elle releva la tête, avala sa salive avant de regarder l'âme en peine son interlocuteur.

-Merci ... Je suis désolé, tu voulais peut-être être seul.

Elle s'excusa tout en baissant la tête, avant d'essuyer d'un geste vif et honteux les quelques larmes qui subsistaient.

-Ma famille me manque, je ne connais rien ici. Les grandes prêtresses vont s'inquiéter de mon absence et je vais rater mon rituel d'initiation ... Je ne pourrais jamais être l'une d'elles.

Oh oh ! Du calme, il aurait peut-être fallu se présenter et expliquer un peu plus explicitement les choses Arane. Quoiqu'il en soit, elle semblait ne plus avoir conscience de comment démarrer convenable et répondre à une conversation basique. A croire qu'il suffisait de mettre les gens dans une cage et les menacer de morts pour qu'ils perdent les notions les plus élémentaire de savoir-vivre.

Pardon, c'est le cas ? Très bien.
Contenu sponsorisé
Posté le :
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum