Prisonniers d'un jeu mortel, votre seul espoir de vous en sortir est de finir le jeu Sword Art Online. Seul hic : vous pouvez vraiment mourir.


Dahlia Crush !
avatar

Caractéristiques
Niveau: 1
Expérience:
125/718  (125/718)
Friendlist:
Joueur
Joueur
Dahlia Crush
Messages : 24 |  Date d'inscription : 24/04/2015 |  
Posté le : le Sam 25 Avr - 12:03

Données de Dahlia Crush

Nom Véritable : Meressa Fraser
Surnom en Jeu : Dahlia Crush
Âge : 27 ans
Sexe (Véritable) : Féminin
Groupe souhaité :Joueurs
Résultat Bêta-Test : 4


Aucun masque sur l'Aincrad
Meressa est une jeune femme relativement grande d'un mètre soixante-seize, que l'on pourrait qualifier de plantureuse et qui jouit d'un sombre charisme. Aussi loin qu'elle se souvienne, on lui a toujours assuré qu'elle marquait les esprits, mais pourquoi au juste ?

Ses traits sont fins et quelque peu exotique il est vrai, compte tenu de ses origines, mais il faut l'avouer, rarement avenant. Si on lui demandait son avis, la jeune femme répondrait qu'elle se trouve somme toute plutôt banale, avec son nez droit, ses pommettes saillante et sa bouche, certes, délicatement dessinée, mais peu encline aux sourires. Oh, ouais, elle a quand même ses petites excentricités... à savoir la longue cicatrice qui barre son ventre, juste au dessus de son nombril, pour entamer une courbe grossière sur sa hanche et sa cuisse gauche. Puis il y a son bras droit, qui lui est couvert d'un assemblage de tatouage formant une espèce de quadrillage. Mais il n'y a pas là de quoi battre un chat, quoi. Une chose cependant marque les esprits plus que toute autre. Car elle possède un regard emplie d'une sauvagerie presque palpable, qui bien qu'entouré de cernes opaque, brille d'une rare intensité. Autant dire qu'avec de tels iris, clairs et légèrement bridé, elle ne sauraient les déloger en premiers face à quiconque.
Pour continuer ce charmant tableau, une épaisse et brune chevelure lui descend indomptée sur les épaules, très souvent attachée ça et là de manière à moins la gêner. Pas vraiment soyeuse, elle est depuis peu parcouru de mèches vertes. Sa voix est bizarrement aussi tranchante que douce. Absolument pas pudique, elle laisse volontiers sa chair apparaître à la vue de tous, mais loin d'être vulgaire, le reflet qu'elle projette est finalement juste...intimidant.

Elle estime qu'un jeu n'est pas fait pour révéler son vrai visage et porte donc la plupart du temps un voile pour cacher celui-ci...



Je pense donc je suis. Mais où ?
Irl, Meressa était déjà connue pour son tempérament de feu et son manque flagrant des convenances. Forgée par des années à supporter des cons et des hypocrites, à ployer sous la force écrasante de leur attentes, à fréquenter des personnes pas toujours convenables... elle finit par s'installer confortablement dans un rôle de vilain petit canard. Même si celui-ci ne lui seyait pas toujours. Elle se persuada que ce que les autres pensaient d'elle ne l'inquiétait pas, que l'image qu'ils projetaient d'elle était réelle...mais cela lui valu de vivre plutôt solitairement. Bien sûr, elle finit par être obligée de faire preuve de retenue pour ne pas créer d'esclandre chaque jours...elle apprit donc à peser ses mots, être attentive à son environnement, décrypter les signaux. Mais même les chaînes les plus solide peuvent finir par céder, avec le temps...et cela lui coûta  son dernier job...

Ig, Dahlia, se révéla plus brute et impétueuse que jamais. Comme si toute ses émotions s'étaient exacerbées et n'avaient désormais plus de barrière pour les empêcher d'exploser, de se déchaîner. Qu'elle pouvait enfin être ! Tant par ses mots que par ses actes, elle s'affiche et s'impose à présent comme une personne entière et franche, animée par une assurance farouche. Il lui arrive de jurer, crier, menacer et même cogner... Et en réalité, elle ressemble un peu à un animal indomptable. Quand on la rencontre, on ne sait jamais vraiment si elle va attaquer ou si on peut l'approcher en toute sérénité. Mais pour autant, elle n'est pas une mauvaise personne... ce n'est pas parce qu'elle se sent enfin libérée, qu'elle ne ressent pas de la peine pour les autres joueurs...beaucoup de peine à vrai dire. Malgré tout, elle reste au fond une femme sensible. C'est juste qu'elle n'a plus peur de clamer haut et fort ce qu'elle pense, ni de prendre des risques. Les regards réprobateurs, les reproches, la culpabilité de ne pouvoir être telle que les autres le voudraient...tout ça c'est de l'histoire ancienne. Et quelle étrange sensation que d'avoir enfin l'impression de pouvoir respirer ! Alors lorsqu'elle joue, c'est le meilleur et le pire qui ressort d'elle, sans aucune barrière, sans aucun masque, sans limite. Pour le meilleur et pour le pire.



Once upon a time

Étrange union que celui d'un homme en kilt à une femme en kimono. À la fois semblable et dissemblable, ces deux-là s'étaient pourtant aimé assez pour que l'un rejoigne l'autre au bout du monde, tentant s'acclimater à une culture, et un pays si différent...

Quelques temps plus tard, l'expérience portait ses fruits sous les traits d'un charmant bambin, une petite fille prénommée Meressa.

Pendant les dix premières années de sa vie, l'enfant vécu dans la plus grande insouciance au grand air dans les Highlands, développant un goût certain pour la liberté et les légendes locales...
Elle s'amusait de tout et de rien, s'émerveillait de la moindre découverte...cette vie simple lui convenait parfaitement. Et tandis que sa mère s'occupait du foyer, que son père partait travailler tous les matins, elle, s'imaginait déjà grandir et vieillir dans ces contrées verdoyantes... Pourquoi pas avec James le fils de ce patron de pub, là ? Malheureusement, ses rêves volèrent brutalement en éclat lorsque son  père mourut des suites d'un accident de la route, emportant avec lui les rêves et l'insouciance juvénile de la jeune fille...

Cet événement marqua un tournant tragique dans la vie de la petite. Sa mère ne put se résoudre à rester vivre dans ce pays de deuil. Aussi, n'ayant plus rien qui la rattachait là, elle emmena sa fille pour renouer avec ses racines japonaises. Et cette dernière n'eut pas son mot à dire. Mais autant elle s'était toujours sentit chez elle en écosse...autant ici, au Japon, tout était différent. Sans le vouloir, elle fut projetée dans un monde étranger et difficile. Elle se sentait perdue, elle n'avait plus aucun repères et cette langue était si...différente. Ce fut une période très difficile. Devoir s'adapter tout en pleurant la perte d'un être cher, réalisant que la vie n'était pas toujours rose et candide... Pour ne rien arranger, elle eut vraiment du mal à se faire accepter. Elle y travailla pourtant assidument, mais il semblait que son caractère trop franc et bouillonnant n'était pas du goût de beaucoup... Tous ces humains parqués comme des bêtes...entassées...ces masques hypocrite perpétuellement affiché sur leurs visages... Meressa n'aimait pas cela, mais elle avait aussi beaucoup de peine pour eux. Dans le fond, n'était-ce pas difficile que de vivre ainsi ? Plus le temps passa, plus elle s'éloigna de sa mère, la tenant pour responsable de son chagrin, de l'avoir amené au milieu de ces gens trop prompt à juger et mépriser. Son adolescence fut erratique. Elle devint mauvaise à l'école, fréquenta des gens pas toujours raisonnable... il y eut même une période entre ses 16 et 17 ans, durant laquelle la jeune fille rejoignit un gang, s'essayant à la vie en groupe...

Puis un beau jour elle eut 18 ans, et quelqu'un se figura qu'elle était devenue une très jolie jeune femme. Peu après débutait sa carrière de mannequin. Ce fut probablement la chose la plus heureuse qui lui arriva depuis sa venue au japon. L'année qui suivit cet événement, Meressa trouva d'ailleurs un immense soutient de la part de sa mère, et toute deux purent renouer doucement, réapprendre à se connaître alors que tout semblait les séparer. Aussi...lorsque cette dernière, après l'avoir encouragée à percer dans ce milieu la laissa seule pour partir refaire sa vie avec un amant, dieu sait où, Meressa le vécu très mal. Pourquoi personne ne semblait faire attention à ce qu'elle pouvait bien ressentir ? Elle était triste, mais cela la faisait tellement bouillir !!! Bien sûr, chaque mois, son compte bancaire se voyait approvisionné généreusement...mais la contre-partie laissa un goût amer dans la bouche de la jeune femme...

A l'âge de 21 ans, Meressa commença à retrouver goût à la vie. Elle prenait des cours de boxe et de moto, se plongeait parfois des heures dans toute sorte de jeu, tant pour passer le temps que pour extérioriser ses pulsions. Elle eut plusieurs histoires d'amour jamais très sérieuse, mais elle se sentait heureuse et enfin acceptée. Enfin, même si les gens se laissaient inspirer par l'apparence qu'elle rendait sur de simples photos... Un accident de moto mit hélas subitement fin à sa carrière. Après deux mois de coma et plusieurs interventions chirurgicales visant à lui conserver l'usage de sa jambe... Meressa pouvait dire adieu à sa carrière. Mais au lieu de s'en plaindre, cela lui insuffla une force insoupçonnée. Une fois rétablie, elle retourna quelques temps en Ecosse et put enfin faire le deuil de son père. Mais depuis le temps, elle n'était plus qu'une étrangère là-bas aussi. Ne pourrait-elle donc jamais se sentir à sa place quelque part ?

Elle se résigna à retourner au Japon après s'être essayé à l'humanitaire quelques mois. Une fois revenue, elle se dénicha un emploi de Barmaid à mi-temps, et sa vie continua.

C'est suite à une esclandre qui devait lui coûter son emploie, plusieurs années plus tard que Meressa s'acheta sur un coup de tête ce fameux jeu : Sword Art Online. Pourquoi, mais pourquoi tous ces cons se démenaient-ils pour lui pourrir la vie ?! Enragée, elle se jeta dans le jeu corps et âme cette nuit là...

Happée par cet environnement plus vrai que nature à la beauté dangereuse, elle resta hélas connectée plus longtemps que prévu. Si elle avait sut...




To be or not to be !

Réactions face à l'emprisonnement :

D'abord incrédule, Dahlia pensa premièrement qu'il s'agissait d'une blague, comme beaucoup. Une telle chose était-elle seulement possible ?! Elle déchanta cependant vite en voyant les preuves apportées...  

Un goût amer envahit sa bouche. Rapidement sa vie lui revint en mémoire, que laissait-elle derrière ? A regarder autour d'elle, voir les autres joueurs paniquer, pleurer... tout son chagrin, elle le reporta sur ceux qui, quelque part, avaient abandonné quelqu'un derrière eux. Avaient abandonné une vie qui valait la peine d'être vécue...

S'isolant plusieurs heures, elle aura alors réfléchit longuement pour parvenir à la seule conclusion qui satisfaisait son esprit : que lui importait-il de vivre ici ou ailleurs ? Laissait-elle quelqu'un derrière elle ? Non. Non...

Tandis que cette pensée perçait en elle pour s'installer avec conviction, son sang se mit à battre dans ses veines avec la frénésie de l'excitation...c'était illogique, mais pour la première fois depuis bien des années, Dahlia se sentit vivante.


Ambitions en Jeu :

Puisqu'elle se fiche de pourrir dans ce monde -qui n'a pas l'air si dégueux si on ne parle pas de sa difficulté...elle décide d'aider du mieux ceux qui veulent s'en échapper. D'un autre côté, elle aimerait découvrir et comprendre les motivations de Kayaba. Qu'est-ce qui l'aura  poussé à agir de la sorte ?




Compétences de Départ

Compétence de Classe : Beast Tamer
Compétence Arme n°1 : Armes de précision
Compétence Arme n°2 : Domptage
...



Derrière l'écran
Surnoms/Pseudos : ---
Comment avez-vous découvert AC ? Via le grand patron.
Votre première impression ? Awesoooome !
Parrain ? (Si oui, qui ?) ---
Activité (estimation) Moyenne



Invité
Invité
Posté le : le Sam 25 Avr - 12:47
Bienvenue Dahlia ! Te voilà validée ! Bravo pour cette fiche pondue en un temps record ! Lamadanse
Tu peux désormais poster ta fiche technique et tu pourras par la suite te lancer en rp. Maintenant, bonne chance pour survivre dans l'Aincrad ! Lamaflippant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum