Prisonniers d'un jeu mortel, votre seul espoir de vous en sortir est de finir le jeu Sword Art Online. Seul hic : vous pouvez vraiment mourir.


[FB] Un réveil compliqué... [Feat.Lyciaa & Mocafake]
avatar

Caractéristiques
Niveau: 1
Expérience:
0/718  (0/718)
Friendlist:
Joueur
Joueur
Invictus
Messages : 69 |  Date d'inscription : 04/04/2015 |  
Posté le : le Dim 19 Avr - 21:43

Un foutu mal de crâne me vrillait le crâne. La face enfouie entre les mains, j'attendais que la douleur se dissipe. Il me fallut quelques secondes avant de découvrir mon visage. L'esprit encore embrumé, j'avais du mal à voir et à me rappeler où je me trouvais. C'était bizarre. Je ne comprenais pas pourquoi je portais d'étranges vêtements. Un cosplay ? Et cette longue épée à deux mains, posée à côté de moi, elle n'avait rien à faire là. On m'avait peut-être invité à une soirée costumée.

Mais les souvenirs revinrent brutalement. L'annonce de Kayaba, le désespoir de la veille, ma rencontre avec Minsk, tout. Un soupir s'échappa de mes lèvres. Je ne savais pas quoi penser sur ces derniers événements. D'un côté, j'aurais préférer sombrer dans un sommeil éternel, histoire d'échapper à cet enfer. De l'autre, je me sentais capable d'affronter les futurs dangers qui se dresseraient au travers de ma route, car rencontrer Minsk m'avait donné de l'espoir. Savoir qu'il y avait des gens comme lui en ce monde m'enchantait énormément. Je n'allais pas combattre juste pour moi, mais aussi pour toutes les personnes enchaînées dans ce monde.

Il était bien beau d'avoir un objectif, mais avant tout, il fallait que je trouve la raison pour laquelle des joueurs m'observaient dans la taverne de Yahamanekh. Je finis par me rendre compte que j'avais passé la nuit sur...une table. Cela expliquait les regards intrigués des autres joueurs et mon mal de dos. Pour mon plus grand malheur, le jeu ne semblait pas avoir aussi oublié ce type de sensations. Honteux d'avoir attiré autant l'attention sur moi, je descendis de ce qui m'avait servi de lit avant de m'étirer. Une fois les étirements finis, je balayai la salle du regard dans l'espoir de trouver mon camarade de la veille. Minsk avait malheureusement disparu. Dommage, la soirée que nous avions passée ensemble m'avait plu.

La gorge sèche, les yeux fatigués, je faillis trébucher en essayant de marcher vers le comptoir. Je voulus ensuite appeler l'aubergiste afin d'avoir de l'eau fraîche, mais la tentative fut vaine, ma voix, d'habitude forte et grave, manquait de puissance. N'ayant pas le choix, je comptais demander l'aide de quelqu'un. La personne la plus proche, une gamine rousse, semblait pouvoir m'aider. Bien qu'elle soit occupée avec deux autres jeunes, je me permis d'interrompre leur discussion.

Invictus ▬ Pourriez-vous appeler l'aubergiste pour moi ? Je me sens mal...Oh, je crois que je vais...

Trop tard, je n'eus pas le temps de me retenir. Une partie de ce que j'avais mangé la veille sortit hors de ma bouche avant d'éclabousser la petite. Mes jambes me lâchèrent soudainement et me laissèrent à genoux. Du vomi arriverait à nouveau sous peu.
avatar

Caractéristiques
Niveau: 1
Expérience:
518/718  (518/718)
Friendlist:
Solo Player
Solo Player
Lyciaa
Messages : 256 |  Date d'inscription : 16/04/2015 |  
Posté le : le Dim 19 Avr - 22:02
"Mon sex-appeal il t'emmerde !"

Vers l'entrée, c'est une voix criarde qui se fera entendre, une joueuse du nom de Lyciaa commençant à monter s'énerver. Et pourtant tout à commencer avec des bonnes intentions de la part de Lyciaa, celui de former un groupe pour aller davantage dans les terres là où la plupart des joueurs se contentaient pour le moment des alentours de la ville et où il fallait commencer à attendre son tour pour attaquer des moobs et farmer... quand bien entendu un groupe de petits malins n'allaient pas piquer le kill avant qu'une cible ne soit éliminée.

La petite annonce est plutôt bien passé. Un peu trop bien passé même puisque la rouquine a oublier un petit détail : sa population majoritairement geeks. Et quand ses derniers commençaient à se faire quelques films quand une fille proposait d'intégré le groupe, c'était tout de suite la désillusion quand il voit de quelle genre de fille il s'agissait exactement !


"Je ne m'attendais pas à ça..."
"C'est pourtant moi bien moins Lyciaa..." Répondu sur le ton de l'agacement. La miss étant peu être une quiche pour lire l'hiragana mais comprenait très bien le sarcasme.
"On a déjà ce qu'il faut en première ligne et pour tanker, on cherchait quelqu'un de plutôt soutien. Pas quelqu'un dans ton rôle..."
"Oui en gros il manque la petite jupette, le visage tout moe bien niais avec les "onichan" qui vont avec ?" L'agacement laissant vite place à lui aussi sarcasme.

IRL, ce dénommé Mitsoshi se serait vite tût devant une fille et surtout ce genre de fille, mais voilà ce jeu a été en partie une révolution pour lui et donc totalement changé ses relations sociales.

"C'est sûr que féminité, il y a mieux." fut en quelques la goutte d'eau qui fit déborder le vase. Ou plutôt le bida dans le cas d'une Lisa pas réputé bien patiente même dans la vie de tous les jours.

La suite tout le monde dans l'auberge la connaît, ou du moins tout le monde connaissait le point de vue que pouvait avoir son sex-appeal envers ses jeunes joueurs.

Et si sur le coup les deux joueurs ne savaient pas trop où se mettre après s'être fait remarquer, c'est surtout au moment où Lyciaa se leva qui sonnera le glas de la conversation. Oui, son interlocuteur est peu être de taille légèrement en-dessous de la moyenne nationale mais se retrouver face à une furie rousse qui fait la même taille que lui car faisant parti de ses filles faisant légèrement au dessus de la moyenne mais mondiale à de quoi parfois surprendre.

L'un des autres problèmes de Lyciaa, c'est aussi le fait qu'elle ne sache jamais quand s'arrêter puisque la conversation aurait très bien pu en rester là. Non, elle continua dans sa lancée.


"C'est sûr que quand on n'a vu que des filles en 2D, ça a de quoi faire fantasmer des types dans ton genre." Elle fit un signe pour dire qu'elle était là. "Wowo ? Ici c'est peu être le monde virtuel mais ce n'est pas le monde de bisounours pour s'inventer une vie social. Enfin d'Hello Kitty vu que tu as l'air de mieux connaître."

Il y a un point que Lyciaa n'a tout de même pas compris : si le fait de savoir se battre dans la réalité peut aidé contre un joueur et encore plus dans une zone de non combat comme une ville, seul le fait d'avoir un bon réflexe compte car la force est souvent proportionnel au niveau du joueur. Donc oui, si elle s'attendait à être repoussé de la sorte, dans la réalité la personne moyenne aurait eu du mal à déséquilibré la rouquine. Là, elle s'est retrouvée poussée, le dos finissant contre le mur.

Une furie de son genre ne s'arrête pas là et tournera en dispute d'ado comme on en voit tant. Au lycée nul doute qu'Elisabeth en aurait fait de la charpie dans un coin sombre de l'établissement mais ici les lois sont totalement différentes. En réalité à deux contre un, la miss avait davantage plus de chance à se faire démonter la tronche dans une taverne, avoir le cerveau incapable de reconnaître la gauche et la droite et le fait que la douleur soit retranscrit n'allait en rien gêner deux jeunes qui ont pour une fois une chance d'avoir le dessus contrairement à la réalité. Après tout tout le monde si naître libre et égaux n'est que pur utopie dans la réalité, Kayaba aura au moins réussi à faire respecter une bonne partie de cette règle!

Elle s'apprêta tout de même à prendre appui, prête à foncer dans le lard de ses jeunes que l'un des jeunes, celui derrière son copain et qui ne l'a pas pousser, regarda ailleurs. Pour cause: le voisin de table vient de faire gerber son repas de la veille. Ce qui fera qu'il reculera surpris après que son copain se soit pris un coup de boule. Ses points de vue ne descendent pas mais l'effet de choc et la douleur est bien présente. Reculant sur le coup, sa main se porta sur sa garde, prêt à dégainer son épée. Son collègue réagit tardivement quand à lui. Lyciaa, elle, dégainera certainement en dernier puisque bien loin est l'idée de sortir une arme dans une bagarre de bar, même si cette dernière ne peut tué personne tant qu'elle est en ville!


"Pétasse, je te jure que tu vas me supplié d'arrêter de te frapper!"
avatar

Caractéristiques
Niveau: 2
Expérience:
693/1395  (693/1395)
Friendlist:
Joueur
Joueur
Mocakafe
Messages : 54 |  Date d'inscription : 14/04/2015 |  
Posté le : le Mar 21 Avr - 18:29
Mon ventre grognait, il hurlait même famine, m’incitait à me nourrir. Il est vrai que je n’avais pas pris en compte que la faim puisse être incrustée en jeu, mais si c’était le cas, les repas devaient donc avoir du goût ce qui en soit me procurait un grand bonheur, ma quête pour cuisiner les meilleurs plats de tout SAO n’en serait que plus difficile !
Le soleil était à son zénith et sa douce chaleur frappait mes épaules écrasées par l’accablement depuis l’annonce de notre enfermement.

Je poussai d’un coup de paume la porte en bois de la taverne et le capharnaüm de celle-ci me vrilla rapidement les tympans, je jetais un coup d’œil circulaire à la salle et plusieurs éléments captèrent mon attention.
Déjà le bruit ambiant tenait plus de la musique que des trois misérables discussions qui ce déroulaient ici, l’inquiétude se lisait encore sur la plupart des visages, l’un d’entre eux d’ailleurs semblait même avoir passé la nuit sur sa table et au regard de la marque de bois fissurée sur sa joue il n’était visiblement pas très en forme, je restais un moment à l’observer, compatissant silencieusement à la gueule de bois qui aller l’assaillir.
Et enfin, la troisième et dernière attraction qui se déroulait ici, concernait trois jeunes gens qui se disputaient pour une histoire de groupe à ce que j’avais compris. La seule fille des trois, une rouquine au regard farouche, semblait être en désaccord avec les deux autres, deux petits hommes pas bien musclés, le genre d’ado qui n’en branle pas une, j’arborais ce genre de type.
Après mûres réflexions, je m’installais à une table proche d’eux pour savourer le spectacle, commandais un bon repas et de l’eau au tavernier PNJ d’une voix rauque et j’écoutais ensuite distraitement la conversation des trois gaillards.

« C’est sûr que question féminité il y a mieux. »

Dit sérieusement et calmement l’un des deux garçons à la jeune fille, je pense qu’il regretta bien vite son geste quand la gamine aux cheveux de feu se redressa brusquement.
Pour une femme, elle était plutôt grande et d’un coup d’œil, je compris qu’elle n’était pas d’origine japonaise, au fond de moi, cela me rassurait, je n’étais pas le seul étranger à m’être fait piéger dans ce cauchemar.

« C’est sûr que quand on n’a vu que des filles en 2D, ça à de quoi faire fantasmer des types dans ton genre ! »

Elle avait dit ça avec tant de désinvolture qu’un mince sourire éclaira mon visage buriné. Elle avait visiblement le caractère que ses cheveux lui attribuaient de suite remarquée, et le sang chaud ainsi qu’un léger accent dont je n’arrivais pas à déterminer l’origine.

Tandis que j’étais dans mes pensées, la situation avait évoluée rapidement, l’un des deux gamins, le plus… costaud des deux dirais-je, avait réussi à pousser la jeune femme jusqu’au mur, j’étais tout d’abord surpris par la puissance du petit puis je secouais rapidement la tête, les règles ici n’étaient pas les mêmes que dans notre monde, ce qui me fît comprendre que dans cette univers, malgré mon âge, je n’étais qu’un bambin comme tous les autres, découvrant un nouveau monde.

C’est à ce moment-là que le PNJ tavernier m’apporta ma pitance, de la viande rouge et des légumes que je n’arrivais pas à identifier, j’aller me…

Alors que je humais le doux parfum qui se dégageait de mon assiette, l’homme qui avait dormi sur la table toute la nuit rendit son repas aux pieds d’un des deux petit gars, ce moment d’inattention de sa part fut brutale pour son collègue qui se prit un éclair roux en pleins dans la tronche.
Il mit quelques secondes avant de reprendre complètement ses esprits et chose impensable, il dégaina son arme avant que son ami fasse de même.

C’en était trop pour moi, à deux contre un, ils allaient la mettre en charpie et je ne pouvais pas faire simplement comme tout le monde et faire semblant de regarder ailleurs, je tapais un grand coup sur la table pour qu’ils regardent dans ma direction et me levais, assiette fumante dans une main et choppe d’eau dans l’autre avant de parler le plus calmement possible.

« Bon sang… C’est toujours la même histoire avec vous les gosses, pas moyen de finir ça diplomatiquement hein ? »

Ils étaient probablement surpris et me laissaient donc le temps de me diriger vers eux, arrivé à la hauteur de l’homme à la gueule de bois, je déposais prêt de lui mon broc d’eau et lui tapotai doucement l’épaule avant de me redresser.

« Franchement, deux contre une femme, vous avez pas honte ? »

Je m’attendais à n’importe quelle réaction, mais pas à celle-là, le plus petit des deux gamins mis un coup du plat de son épée dans mon plat ce qui le fit voltiger avant de disparaître en centaines de petits triangles bleutés.

« Un problème, grand père ? »

Je gardais la tête baissée, mes mains tremblantes de colère, comment avait-il pu ?

« Premièrement, on agresse jamais une femme, surtout à deux contre un, deuxièmement, même si elle ne ressemble pas à votre idée de la femme soumise qui suit tous vos ordres, ce n’est pas une raison pour ne pas la traiter avec respect, troisièmement, se battre à côté d’un homme malade est totalement irrespectueux, quatrièmement, je ne suis pas ton grand père, je pourrais être ton père à la limite et je suis sûr qu’il serait outré de voir comment tu te comportes et dernièrement… »


Mon poing c’était resserré, tout ce qui m’entourait avait disparu, il n’y avait plus que lui et moi et mon poing valdingua jusqu’à atteindre son menton.

« On ne joue pas… Avec la nourriture ! »
avatar

Caractéristiques
Niveau: 1
Expérience:
518/718  (518/718)
Friendlist:
Solo Player
Solo Player
Lyciaa
Messages : 256 |  Date d'inscription : 16/04/2015 |  
Posté le : le Sam 2 Mai - 14:36
A l'ancien, Lyciaa ne lui avait rien demandé mais étrangement, elle ne fera aucune remarque sur ce sujet en se rendant compte comment les événements ont dérapé. A l'ancienne, les deux morveux avec cette réalité virtuelle elle aurait pu les remettre en place, certes moins facilement mais elle aurait pu: les coups, même si à ce moment là ignore que la douleur est retranscrite, elle sait les supporter, tout comme l'art de distribuer des pruneaux où elle est certainement meilleurs. Mais les armes blanches sortis, disons que ça la déstabilisera quelques peu pour la simple raison qu'elle ne voit qu'un rajout de force et surtout une meilleure allonge. Oui, face à deux geeks elle se serait faite démontée et ça aurait été une première pour elle. Pire, à défaut de perdre des points de vie, les points de santé mental aurait pris cher car ça aurai été l'équivalent de se prendre une multitude de coup de poignards bien douloureux mais sans la blessure une fois qu'elle aurait été maîtrisé par terre.

En fait cet adulte, ce Mocakafe à en voir le pseudo, Lyciaa ne sait pas à quel point il vient de lui sauver la mise et pire: ne s'en rendra compte qu'une douzaine d'heure plus tard au moment où elle rencontrera Qazea!

La riposte de la rouquine ne se fera pas attendre et si les armes blanches, elle est contre, les chaises à travers la gueule sont acceptées pour elle. D'ailleurs c'est ce qui se passera pendant que le dénommé Invictus finira par se rendormir sur sa table après avoir fait son affaire.

"Et pas d'arme dans les tavernes mais les chaises sont tolérés"

Mocakafe verra passer une chaise à trente centimètres de son visage mais la trajectoire est visiblement bien calculer puisque finira dans la tête du joueur déjà à moitié sonné. C'est que l'ancien semble savoir ce que ça fait un coup à la mâchoire bien placé et ce n'est pas ça que l'on apprend dans un jeu vidéo!

Par contre la chaise, il l'a senti au point que Lyciaa sera presque désolée pour le jeune de son âge. Oui mais à tout petit peu alors! "Immortal Object" qui s'affichera sur cette dernière, sans parler que le coup est tout sauf digne d'une jeune fille avec les bonnes manières. Il finira par atterrir dans les tables en face encore plus sonné qu'il ne l'était déjà. Lyciaa, elle, se contenta de regarder l'icone signalant que l'objet est indestructible disparaître avant de poser la chaise à sa place, finissant par hausser un sourcil suite à ce coup. Quand au dernier jeune, il recula d'un pas, laissant son épée là où elle était, c'est à dire dans son fourreau avant de ramasser son copain et de tourner les talons sans rien demander de plus.

"Il devrait peu être faire quelques choses pour ses chaises... Je suis contre la dégradation du matériel mais qu'elles soient indestructibles c'est limite cheater là."

Remercions son anglais pour connaître le mot "cheater", mot où son accent est davantage plus visible!

"Et euh... Merci parce que je ne m'attendais pas trop à ce que ça tire les armes dès le début. C'est un peu abusé de leur part de me chercher pour direct de jouer du couteau à beurre."

Lyciaa n'a pas compris que ce qu'elle venait d'envoyer était l'équivalent d'un coup de boule pour casser le nez. Comme d'habitude elle s'en rendra compte bien plus tard après s'être pris une charge de sanglier. Par contre les remerciements, ça se sent qu'elle n'en a pas trop l'habitude.

"Désolé du dérangement, juste que j'étais censé essayer de trouver un groupe. J'ai bien essayer l'amphithéatre mais c'est plus un remake de Game of Throne puisque tout le monde veut le beurre et l'argent du beurre avec la crémière en petit extra."

Rire nerveux un brin stupide, cette fille est rousse mais par moment on peut se demander si elle n'est pas blonde. Non, elle est texane, ce qui n'est guère mieux en fait!
avatar

Caractéristiques
Niveau: 2
Expérience:
693/1395  (693/1395)
Friendlist:
Joueur
Joueur
Mocakafe
Messages : 54 |  Date d'inscription : 14/04/2015 |  
Posté le : le Dim 3 Mai - 18:17
J'étais maintenant prêt à tout, peut importe quel âge avait ce gamin, il méritait une bonne leçon comme mon padrè les donnait à l'époque !
Non, je suis même sûr que su était pire, gâcher de la nourriture ? Mon padrè n'aurait jamais accepté ça, j'aurais subi le bagne, rien de moins.

Le pisseux était à moitié sonné par mon coup, preuve qu'il n'avait jamais était adepte de raclée, ce devait être un de ces enfants qui ne c'est jamais prit une bonne baffe par ses parents, sous prétexte d'une éducation moderne, quelle connerie...

Je fis un pas dans sa direction et au moment ou j'allais lui en coller une nouvelle en plein dans le pif, une chaise s'interposait entre nous deux et cognait le gamin en pleine tronche, ce qui le fit voltiger vers les tables alentours avant de tomber à terre comme une...bouse.

Je restais un moment pantois, les deux poings toujours serrés prêt à frapper mon adversaire désormais dans les choux, au moment ou je reprenais conscience du monde qui m'entourait, le second gamin aidait son ami à se relever pour quitter la taverne, quand ils étaient proche de la porte, toute ma colère se mit à sortir de ma bouche, en italien.

<< Poco merda ! Rifiuti della società ! Quindi, andare a casa tua mamma !>>

Puis la petite rouquine se mit à parler et sa remarque me fis sourire avant qu'une idée ne me traverse l'esprit, était-il possible de prendre une chaise visiblement immortelle et de combattre avec ?
D'ailleurs, elle prononçait parfaitement le mot cheater, était-elle anglaise ?
Deux questions, c'était déjà de trop pour moi et j'hoché poliment la tête à ses remerciements.

<< C'est rien... Il manque juste d'éducation, c'est tout...>>

Elle avait ensuite causé d'une histoire de groupe et d'une comparaison avec un certain game of throne, j'avait d'ailleurs déjà entendu ce nom quelque part, mais c'était il y a longtemps et je n'en conservais que peut de souvenirs.
Finalement, cette petite étrangère me plaisait bien, forte personnalité et elle savait ce qu'elle voulait. Aussi, je me demandais pour quelle raison avait-elle tant besoin d'un groupe, l'idée de rester seul en jeu ne me plaisait guère, j'avais besoin d'interactions sociales pour demeurer saint d'esprit et faire la conversation toute la journée à des "geek" n'avait rien de très ragoutant, elle semblait par contre en dehors de son élément, tout comme moi, ce qui semblait finalement être parfait, je l'observais un moment et finit par rompre le silence.

<< Alors dis moi, pourquoi voulais tu te mettre en groupe avec ces deux tocard  ? Un monstre super fort ? Des supers objets ? Un festin qui se passe ailleur en ville ?>>

Je m’installais ensuite à une table proche qui disposait de toutes ses chaises et l'invitais à prendre place en face de moi d'un signe de main, je n'avais que trop attiré l'attention sur moi et souhaitais ardemment que les regards se dirigent vers une autre personne.
Toujours affamé, je commandais rapidement un steak de sanglier puis me rappelant que je n'étais plus seul, j'en commandais deux à mes frais, j'espérais bien que le fait de me mettre en groupe me rembourse rapidement cette petite dépense.

<< Petite je vais pas te mentir, je suis un combattant médiocre et je ne me suis jamais battu dans ce... monde, mais par contre, je peux t'assurer qu'en voyageant avec moi, tu n'auras jamais faim, ni soif, je peux te le garantir et même si ma tête d'ours mal lécher dit franchement le contraire, je suis la plupart du temps de bonne compagnie et surtout... D'une bonne aide pour les bastonnades.>>

Un rire guttural sortait de ma gorge à ce moment là et je me stoppais seulement quand le délicat fumé du  sanglier cuit parvint à mes narines, j'attendais par politesse qu'elle fut servie, puis je dévorais mon steak à grand coup de fourchette.

HRP:
Je ne parle pas du tout italien aussi les phrases qu'il feras en italien serons écrite sous google trad', je m'excuse donc par avance à tout les italiens du monde et à ceux qui parle italien de détruire leur langue, voilà, hu hu
avatar

Caractéristiques
Niveau: 1
Expérience:
518/718  (518/718)
Friendlist:
Solo Player
Solo Player
Lyciaa
Messages : 256 |  Date d'inscription : 16/04/2015 |  
Posté le : le Dim 3 Mai - 19:09
Lyciaa est une fille intelligente! Sisi la preuve: elle a compris "merda" en italien, signe qu'elle est intelligente et qu'elle aurait du prendre en options davantage langue étrangère au lieu d'hésiter longtemps sur quel sport elle pourrait choisir! Elle le dira à sa mère quand elle en aura l'occasion, si un jour elle le peut bien entendu mais ce n'était pas sûr que Madame Taylor soit convaincu par les dires de sa fille. Après tout son frère a hérité de l’intelligence de sa mère là où Lisa a hérité de la connerie de son père.

La teigneuse se gratta rapidement la tête en écoutant la question. La bonne blague qu'il venait de dire! Juste que le milieu est rempli de sosie de son demi-frère sauf que contrairement à lui, ils ne sont pas tous ses demi-frères. Ce qui fait qu'elle arrive moins à les supporter que ce dernier, qui, même si il en tient une couche par moment, n'en reste pas moins sa famille même si ce n'est que par alliance.

"Euh... nan je n'ai pas fait de petites annonces avec comme titre "recherche tocards pour grande aventure et si affinités" si tu veux savoir. Déjà que j'en supportais déjà pas mal à mon bahut sans qu'il ait eu besoin de passer par la case "geek" mais bon..."

Elle finira par accepter l'invitation qu'est celle de s’asseoir. L'italien eut la lumineuse idée de lui commandé aussi un plat en sanglier pour la simple raison qu'encore un peu, il aurait mangé son repas avec les pieds de la "demoiselle" sur la table. Oui, manger un repas avec les pieds sur la table est un véritable défi que même la rouquine ne relèvera pas.

"Oui, à voir ta façon de renifler un repas pendant que je m'engueulais, j'avais un doute. Enfin ne va pas croire que j'ai les yeux partout: c'était soit ça, soit je fixais le boutonneux et j'aurais fini par loucher sur un de ses boutons. Pourtant de nos jours, ils en font des bons produits pour luter contre la puberté."

Parler puberté avant un repas était il vraiment nécessaire? Le pire elle ne s'en rend même pas compte! Heureusement que la rouquine n'est pas rentrée dans les détails!

"Combattant médiocre combattant médiocre, le crochet à la mâchoire restait quand même bien placé. Enfin tout ça pour dire que c'est un peu con que les développeurs n'ont pas voulu intégrés les bons vieux gants de boxe parce que ça nous aurait bien soulager."

Elle piqua elle aussi sa fourchette dans le steak avant de manger un morceau. Tiens un bon repas, c'est son premier là où d'habitude elle se contentait du sandwich trouvable sur la place.

"Je comptais faire une petite expédition en direction d'Edvis et ses alentours. Ici il y a trop de monde: quand j'ai testé le casque et que ce con de Kayaba nous dise la situation, c'est limite si je n'allais pas me faire carotter mon kill par un autre joueur. Et en ce qui concerne mon expérience en jeux vidéo, je n'ai jamais touché à un jeu vidéo une seule fois de ma vie avant ça. Ca ne sera pas moi qui se vantera de mon expérience. C'est con, pour une fois que mon demi frère aurait pu me conseiller là dessus..."
avatar

Caractéristiques
Niveau: 2
Expérience:
693/1395  (693/1395)
Friendlist:
Joueur
Joueur
Mocakafe
Messages : 54 |  Date d'inscription : 14/04/2015 |  
Posté le : le Mar 5 Mai - 19:59
Le goût du steak cuit parfaitement à point ouvris rapidement mon appétit, la viande était fondante en bouche, comme ci un torrent de chocolat doux et crémeux traverser ma gorge en éructant de joie et en balançant de petits confettis qui ce glisseraient sous le chocolat pour le faire passer encore plus en douceur dans la gorge. Bien que le gout de la viande sois forte, comme celle du vrai sanglier, la sauce était rouge bordeaux et  elle était très sucrée, mais offrait une sorte de contrepoids au goût fort et prononçait que dégageait la viande de sanglier, afin de ne gardait que le meilleur de celle ci.

Le tout formé une espèce de bataille de goûts en bouche dont seul la douceur et la finesse en sortaient vainqueur. Au fond de moi, je savais bien que ce steak n'était pas réel et qu'atteindre un tel niveau de perfection en cuisine n'était réserver qu'au restaurant de grande classe, ou au cuisinier très talentueux, mais ma langue elle, assurer que tout ceci était bien réel et mon ventre, qui gargouillait jusqu'alors, vint simplement détruire mes derniers soupçons pour m'enrober dans un pur moment d'extase et de douceur dont j'avais simplement besoin depuis l'annonce de Kyaba.

<<... c'est un peu con que les développeurs n'ont pas voulu intégrés les bons vieux gants de boxe parce que ça nous aurait bien soulager. >>

Sa phrase me fit revenir à la réalité aussi brusquement qu'un coup de poing dans le ventre, je perdais simplement toute notion du temps quand je mangeais ou que je préparais à manger... Depuis combien de temps avait-elle commencer à parler ?

Ça importer peut maintenant et j'effacer de mon visage ce sourire ridicule de bien-être en l'écoutant causer cette fois, elle m'appris rapidement qu'une autre ville était présente à cette étage sous le nom d'Edvis et que c'était mieux parce que plus facile de latter du mob... Ou un truc dans ce genre là, j'était familiariser avec le japonais depuis le temps, mais même avec un léger accent, j'avais plus de mal à comprendre le sens des phrases et je devais m'assurer de restais concentré, elle m'appris tout comme moi, qu'elle n'était pas des plus balèze en jeux vidéo, j'avais certes une petite expérience, mais cela remonter à tellement longtemps que je n'était plus sur que ce sois les même standard qu'a l'époque.

Je me frottais doucement la barbe puis lui répondais.

<< Edvis tu dit ? Je ne cherche pas forcément la confrontation avec toutes sortes de monstres, mais l'idée d'une ville avec certainement des nouveaux objets en stock dont probablement de quoi alimenter tout mes fantasmes culinaire, me ravi au plus haut point !
De plus, je pense que ta compagnie n'a rien de désagréable et un bout de chemin ensemble ne devrait pas être trop difficile, enfin, je croit... J'imagine...>>


Elle ne semblait pas la plus finote de toutes les joueuse, mais elle était drôle et ne rechigner pas à la baston, le compagnon de voyage parfait en somme et puis, elle étaient à peine adolescente et la laisser voyageais seul était purement et simplement du suicide... Je ne pouvais certes pas sauver tout le monde et ce n'était pas mon but, mais je n'étais pas non plus du genre à les laisser mourir sans rien faire.

<< Bref, je suis ton homme pour ce voyage, ou ton chef cuistot attitrais si tu préfère ! >>

Un petit rire tout en amusement traversais les frontières de ma bouche puis je tendais la main vers elle, bien ouverte.

<< Moi, c'est Marco, Marco Batisstini... Mais j'imagine qu'ici, tu peut m'appeler Mocakafé hein ?...>>

J'essayer de sourire le plus chaleureusement possible à la petite rouquine, comme ci j'essayais de retrouver cette chose perdu quand mon esprit à débouler dans ce jeu mortelle.
avatar

Caractéristiques
Niveau: 1
Expérience:
518/718  (518/718)
Friendlist:
Solo Player
Solo Player
Lyciaa
Messages : 256 |  Date d'inscription : 16/04/2015 |  
Posté le : le Jeu 7 Mai - 1:20
C'est bon un steak, et celui là l'est encore plus. Lyciaa ne saurait dire quel morceau de sanglier c'est exactement mais le jeu ne s'encombre visiblement pas à trier les meilleurs et mauvais morceaux d'un gigot. Et puis un bon steak, c'est peu être parmi les seuls repas que Lyciaa sait préparer correctement. Après tout, un steak ça se met à peu près n'importe où et surtout entre deux tranches de pain. Si Mocakafe pouvait lire dans les pensées il saura à quoi la pile électrique pense.

Sinon c'est vrai qu'elle a oublié un détail: celui d'avoir le chic de rappeler la situation actuelle en parlant de Kayaba. Lisa s'en ait rendu compte bien qu'assez tardivement.


"Enfin quand je dis latter, c'est vite dit à 25-50 XP le cochon, c'est un peu la misère. Pour ça que ça serait pas mal de percer là haut et de voir ce qui s'y cache. Et puis comme on dit premier arrivé premier servi. Et puis la ville et moi, ça fait deux donc autant changer d'air..."

Ce qui est valable quand on arrive les pieds sous la table dans un restaurant. La jeune joueuse entendit le nom de Mocakafe, un nom certainement italien pour la simple raison qu'elle sait bien différencier les noms mexicain et donc bien souvent proche de l'espagnole de ceux qui sont italien.

"Moi c'est Lisa Taylor. Lyciaa est ce que j'utilise comme pseudo ici. Normalement mon compte Skype c'est Lycia avec un "A" mais déjà pris. Donc depuis, c'est Lyciaa avec deux "A". Quand c'est des surnoms sérieux, c'est que j'ai un peu de mal à avoir de l'imagination et puis c'était à l'arrache sur le coup."

Lyciaa rentra elle même la demande d'amis. Mon dieu, si Moca n'était pas son premier contact sur Sword Art Online, c'est la première fois qu'elle envoie elle même une demande d'ami. Cette façon de s'en sortir avec une interface qui la dépassait le premier jour en ait presque émouvant!

"Okay aucun problème! Je pense de toute manière faire cette expédition dans quelques jours le temps de m'habituer au système de jeu. Un combat ici, ça n'a rien à voir avec ce qui peut se passer à l'extérieur et ça, ça change tout."
avatar

Caractéristiques
Niveau: 2
Expérience:
693/1395  (693/1395)
Friendlist:
Joueur
Joueur
Mocakafe
Messages : 54 |  Date d'inscription : 14/04/2015 |  
Posté le : le Jeu 14 Mai - 10:06
Tout en l'écoutant, je savourais ma dernière boucher de ce délicieux steak et j'étais plus qu'impatient de pouvoir crée mes propre repas, j'avais beau être dans un nouveau monde, j'étais trop vieux pour changer mentalement et rien ne me faisais plus plaisir que de cuisiner, peut importe ce que je pouvais faire d'extraordinaire ici.

Quand elle me dit son nom, je ne pu m'empêcher de lui poser une question.

<< Lysa Tailor ? Dit moi, tu n'est pas japonaise non ? >>

Je m'essuyais ensuite la bouche à l'aide d'un mouchoir qui traîner sur le comptoir, ce n'étais pas des plus glamours mais je n'avais pas était élever de cette façon après tout.

Une demande d'ami fit son apparition dans une petite fenêtre de mon menu et après deux minutes ridicule ou je tapotais n'importe où tout en prenant un air sérieux pour faire croire à la petite que je savais parfaitement ce que je faisais, j'arrivais enfin à valider cette requête, son portrait apparut rapidement dans ma liste d'amis avec la mention online.

Je soupirais au ridicule de cette information, personne ne pouvais être offline a moins que...

Je fermer les yeux et secouais lentement la tête, je n'avais pas envie de penser à cette solution.

<< Dans quelles que jours tu dit ? ça me va, le temps que je finisse deux trois trucs et que j'empaquette tout mon bazar et je serais prêt, tu a des une idées de qui d'autre pourrais nous accompagner ? Non pas que je ne te fais pas confiance mais... Mieux vaut avoir le plus de gens de notre coté non ? >>

Je la fixais dans les yeux, afin de voir sa réaction, elle avait certes au moins penser à prendre quelle que compagnons de voyages mais avait elle penser au reste ? A combien de jours de marche était Edvis ? Devrions nous camper à la belle étoiles ? Chacun prenaient ils sa propre nourriture ?

<< Bon... Alors on fait comme ça... On ce rejoins tout les deux ici très tôt le matin dans quatre jours avec l'équipements et d'autres compagnons de voyage ? >>
avatar

Caractéristiques
Niveau: 1
Expérience:
518/718  (518/718)
Friendlist:
Solo Player
Solo Player
Lyciaa
Messages : 256 |  Date d'inscription : 16/04/2015 |  
Posté le : le Jeu 14 Mai - 17:19
Entre deux bouchées de steak, la jeune fille reprendra la quarantenaire sur son nom.

-Lisa Taylor. Bon c'est Elisabeth à la base mais ça me fait penser à ma grand-mère. Donc Lisa tout court. C'est que je suis encore en pleine croissance, donc la retraite ce n'est pas encore pour maintenant.

Parler de son identité dans la réalité ne gène en rien Lisa pour la simple raison qu'elle est différente de la majorité des joueurs. Certains se cachent derrière un pseudo, elle pas vraiment puisque les personnes ayant le sien l'ont au moins fréquenté dans le quotidien. La paranoïa concernant son identité? Comme si elle devait se soucier de cela.

-Oui, je viens du Texas. Ma mère a déménagé au Japon au début de l'année, ce n'est pas comme si j'avais eu le choix. Ca fait quand même quelques temps que je me suis mise au japonais et ça aussi, ce n'est pas comme si j'avais eu le choix. Enfin bon, autant j'ai du mal à lire le japonais, autant j'ai l'impression que cette expérience va me forcer à m'y mettre sérieusement. Ça aussi je n'ai pas trop le choix. Et puis ils font chier, ils peuvent pas mettre de l'anglais comme n'importe où?!?

Concernant les personnes qui pouvait les accompagner, Lyciaa haussa les épaules. Qui? la rousse estime que la jeune prêtresse n'est pas encore psychologiquement prête pour une expédition plus poussée et c'est tout ce qu'elle a comme contact pour le moment. Est-ce que ça presse? Pas tant que ça au bout du compte.


-Pour le moment non mais pour cela je ne m'inquiète pas trop. On va bien rencontrer quelques joueurs intéressés par l'idée dans les jours à venir. Hors tocards bien entendu. Je vise la quête des sangliers pour m'habituer au système de combat.

Quatre jours? Oui ça devrait pouvoir le faire. Ça parait un peu juste mais elle sera prévenu par email si jamais il y a un empêchement.

-Quatre jours? C'est un peu juste tout ça. J'aurais dit cinq ou six mais de toute manière, on se contacte par mail non?
avatar

Caractéristiques
Niveau: 2
Expérience:
693/1395  (693/1395)
Friendlist:
Joueur
Joueur
Mocakafe
Messages : 54 |  Date d'inscription : 14/04/2015 |  
Posté le : le Jeu 14 Mai - 19:36
<< Le Texas hein ? Une vraie petite Américaine donc ! >>

Je rigolais rapidement à ma propre remarque et observer la jeune rouquine, j'étais persuader que Maria deviendrais aussi farouche qu'elle un jour, elle n'était pas du genre à ce laisser faire et elle avait déjà pris des cours de Judo, elle s'en serait beaucoup mieux sortie que moi à l'intérieur du jeu mais égoïstement, je louer le seigneur de ne pas l'avoir mit ici à ma place, le remords et la peine m'aurais ronger dans le monde réel.

<< Des e-mail ? Plutôt des message privée ? Enfin, on disais ça comme ça dans l'temps ! >>

J'agitais ma main dans l'air, le nombre de jours avant l'expédition m'importais peut finalement, j'étais coincé ici comme tout les autres et de jours en jours, j'avais le sentiment qu'on ne sortirais pas d'ici de si tôt, je n'avais pas non plus l'intention de mourir, en tout cas pas ici, pas maintenant.

Que tout le monde parle anglais au japon ? Finalement, je retirais ce que j'avais penser, Maria n'était pas aussi... peut encline à l'intelligence qu'elle, je gardais ma réflexions pour moi et continuer.

<< Comme tu le souhaite pour le nombres de jours, je n'est de toute façon pas grand chose de prévue par ici, je devrais peut être faire comme toi et aller chasser du sanglier moi aussi... Mieux vaut un peut de préparation que pas du tout hein ? >>

Je me levais de ma chaise puis, je fit une révérence face à elle dans la plus grande courtoisie.

<< Sur ce, Lyciaa, je te souhaite une excellente journée, tâche seulement de ne plus trop causer de dégâts dans les taverne, je ne serais pas toujours là. >>

Je lui lancer un dernier regard amusé et me dirigeais vers la porte de sortie du bâtiment dont je poussais les battant d'une main avant de lui lancer à la volée.

<< A dans six jour, petite. >>

Cette rencontre m'avais remis les idées en place et m'avais remonter le morale, j'étais maintenant prêt à affronter ce monde comme un homme, du moins je le pensais.
Au final, fière de ma sortie fracassante, je souriais pour moi, non vraiment je regardais trop de film...

HRP:
Je te propose de nous arrêtez là ou après ta prochaine réponse à toi de voir.
Contenu sponsorisé
Posté le :
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum