Prisonniers d'un jeu mortel, votre seul espoir de vous en sortir est de finir le jeu Sword Art Online. Seul hic : vous pouvez vraiment mourir.


Une rencontre décisive [RPFB avec Minsk]
avatar

Caractéristiques
Niveau: 2
Expérience:
543/1395  (543/1395)
Friendlist:
Joueur
Joueur
Neelah
Messages : 535 |  Date d'inscription : 30/03/2015 |  
Posté le : le Dim 5 Avr - 21:13
L’annonce était dure à assimiler … Assise sur les marches d’un bâtiment, je regardais les différentes réactions des gens. Certains pleuraient, certains se précipitaient vers l‘extérieur, d’autres se regroupaient pour parler de cette annonce, et d’autres encore se regardaient avec méfiance comme si tout le monde était un danger. Moi je ne savais où me placer. J’avais envie de pleurer, c’était sûr mais mon envie de retrouver mon frère était encore plus grande. Je me devais de vérifier qu’il soit bien vivant et en sécurité. Sauf que … personne n’était en sécurité maintenant que ce jeu ressemblait encore plus à la vie réelle avec cette épée de Damoclès au dessus de notre tête.

L’espace d’un instant j’en voulu à mon père d’avoir accepté que je joue à ce jeu, j’en voulais aussi à mon frère d’avoir accepté d’être mon guide et de ne pas être là quand j’avais le plus besoin de lui, et puis … mon regard se posa sur ces deux enfants. Ils ne devaient pas avoir plus de neuf ou dix ans et pourtant ils étaient là, enfermés dans ce jeu mortel. Serrant les poings, je me levai rapidement en réalisant que malgré ma petite taille, j’étais assez grande pour me débrouiller seule. Enfin … quand j’aurais pris un peu d’expérience parce que là, ma classe était loin de me permettre de tenir face à des monstres d’un niveau supérieur au mien.

Quittant la place sans un regard en arrière, enfin … sauf pour vérifier que personne ne me menaçait, je m‘avança à grand pas dans les rues sans vraiment savoir où j’allais. Sans m’arrêter pour autant, je finis par ouvrir le menu pour essayer de voir ce que je devais faire maintenant. Le truc c’était qu’ainsi, je ne voyais pas où j’allais et c’est au détour d’un coin de rue que je rentrai dans quelque chose qui me projeta au sol sur les fesses. Grimaçant sous le choc, mon regard se posa sur une paire de chaussures devant moi, fermant le menu pour y voir plus clair, je leva les yeux et croisa le visage d’un jeune homme.

Excusez-moi, je ne regardais pas où j’allais …

Je lui adressai un léger sourire d’excuse en espérant ne pas être tombé sur un joueur désireux de tester la mortalité sur ce jeu.
avatar

Caractéristiques
Niveau: 9
Expérience:
200/6134  (200/6134)
Friendlist:
Informateur
Informateur
Minsk
Messages : 495 |  Date d'inscription : 28/01/2015 |  
Posté le : le Mar 7 Avr - 20:37
Désireux de voir ce à quoi ressemblait sa ville de l’intérieur, Minsk avait quitté la place quelques minutes plus tôt, laissant les joueurs à leur agitation et leur frayeur. Il savait que ça ne durerait pas. Les moins courageux tenteraient le suicide pour voir s’ils étaient déconnectés, et les autres finiraient bien par accepter la réalité. Il les avait assez observés pour le moment.

Ainsi, il déambulait, calmement, dans les ruelles, observant les PNJ, les joueurs faisant leurs achats, ou se dirigeant vers l’extérieur de la ville pour aller prendre quelques points d’expérience. C’était assez amusant à voir. Généralement dans les jeux, les joueurs étaient assez… prompts à la colère et à l’empressement, comme s’ils jouaient leur vie. Ici, c’était vraiment le cas, et qu’ils soient devant un écran ou totalement immergés dans un jeu, leur comportement ne changeait pas. A voir si ça évoluait avec leur avancée dans le jeu, et surtout, leur acclimatation à l’Aincrad. Car peu s’en doutaient à part les quelques rares élus qui avaient pu accéder à la bêta test fermée du jeu, mais la difficulté du jeu était telle que le finir leur prendrait probablement des années. Lors de la bêta test, il fallut un mois au meilleur joueur pour atteindre seulement le niveau huit. Et les configurations programmées par le système Cardinal plaçait la barre requise pour affronter Ilfang à un niveau supérieur à 10. Ils n’étaient pas rendus.

C’est sur ces réflexions qu’il sentit un choc au niveau de son estomac, puis de vagues excuses lui étant adressées.

Il baissa un regard sévère en direction… d’une jeune fille, qui devait être à peine adolescente. Peut-être même plus jeune que ça. Il continua à la fixer de ses yeux noisettes quelques secondes, et son visage se fendit finalement d’un aimable et léger sourire. Il se baissa, en lui tendant la main.

«Les cartes n’ont pas encore été publiées, tu devrais regarder devant toi en marchant. Et t’arrêter pour consulter ton menu. Les joueurs ne peuvent rien te faire en ville, mais à l’extérieur, tous ne seront pas aussi charitables que moi.»

Il eut un petit sourire amusé, puis haussa légèrement les sourcils.

«Tu t’es perdue ? La sortie de la ville du Départ n’est pas du tout par ici, tu sais. Tu ne trouveras qu’une église et le Monument des Survivants par ici.»
avatar

Caractéristiques
Niveau: 2
Expérience:
543/1395  (543/1395)
Friendlist:
Joueur
Joueur
Neelah
Messages : 535 |  Date d'inscription : 30/03/2015 |  
Posté le : le Mar 14 Avr - 14:59
L’homme était bien plus grand que moi et du coup, je devais lever la tête pour pouvoir le regarder sans problème. Ca ne me dérangeait pas tellement sauf que certains en profitaient souvent pour essayer de m’intimider. Du mois … c’était ainsi que ça se passait IRL et j’aimerais faire changer ça au moins dans SAO.

Le garçon me fixait d’un air très sérieux et l’espace d’un instant, j’eue peur qu’il dégaine son épée et ne la plante dans mon corps. Qu’est-ce que ça me ferait de mourir ? Est-ce que je m’en rendrais vraiment compte ? Est-ce que les images de mon passé défileraient devant mes yeux ou est-ce que je disparaitrais simplement à jamais ?

Mon cœur semblait s’accélérer à cette peur jusqu’à ce qu’un sourire se dessine sur son visage et qu’il annonce le contraire de mes sombres pensées. Lâchant un long soupir, j’acceptai sa main tendue et me releva avant de secouer la poussière qui s’était installée sur ma jupe. Finalement ça n’allait pas être aujourd’hui que j’allais mourir. Parce que oui, il fallait être réaliste, j’étais loin d’être capable de me débrouiller seule dans ce monde. De un, je n’étais qu’une débutante et de deux ma compétence de Beast Tamer ne me permettait guère de rester seule.

Ecoutant ses commentaires, je grimaçai légèrement. Il n’avait pas tord, j’étais un peu perdue. A force de tourner dans les rues, j’avais fini par perdre le sens de l’orientation et pourtant, en principe ce n’était pas mon genre de me perdre ! Mais je voulais tellement retrouver mon frère, que je m’étais persuadée qu’il était aussi en train de me chercher dans la ville.

Et bien … en faite je cherchais mon frère … On a été séparé un peu avant l’annonce et … je le cherche depuis …

Lui adressant un timide sourire d’excuse, je regardais autour de nous et remarqua l’église non loin de là. Je réalisai que j’étais déjà passée par là et que donc je tournais en rond depuis un moment. Quelle idée j’avais eu de partir à la recherche de mon ainé … L’attendre sur la grande place aurait été plus logique, il a surement du passer là-bas et devait maintenant être fou d’inquiétude à l’idée que je fasse partie des premiers morts.

Et du coup, oui, je me suis un peu perdue. Je m’appelle Neelah et toi ?

D’après mon frère, ce genre de jeu était aussi fait pour rencontrer du monde et malgré la dernière annonce, j’étais sûre que c’était ainsi qu’on pourrait avancer et surtout se sentir plus fort. Enfin … de sûr c’était déjà mon cas …
avatar

Caractéristiques
Niveau: 9
Expérience:
200/6134  (200/6134)
Friendlist:
Informateur
Informateur
Minsk
Messages : 495 |  Date d'inscription : 28/01/2015 |  
Posté le : le Jeu 16 Avr - 23:03
En écoutant la joueuse, et surtout en regardant son visage de plus près, une lueur de compassion éclaira brièvement son regard d’ambre. Il comprenait sa détresse, en même temps qu’il l’ignorait totalement. Lui avait toujours été un homme seul, sans attaches, et entièrement voué à une cause qui de toute façon nécessiterait énormément de sacrifices, dont le sien, et peut-être celui de centaines de joueurs comme elle. Il savait très bien quelle population serait touchée par les ventes de SAO, ce qui ne l’avait pas empêché de le mettre sur le marché, bien au contraire. Il avait besoin de jeunes gens vifs de corps et d’esprit.

«Suis-moi.»

Il lui indiqua de l’écouter d’un signe de tête rapide, et reprit la direction de la Grande Place. Il y avait peu de chances que parmi les dix mille joueurs présents, dont beaucoup étaient en intense discussion sur le lieu même du drame, elle puisse retrouver son frère. Et si elle avait tant de mal, cela voulait sûrement dire qu’elle ne l’avait pas ajouté à sa liste d’amis.

Une fois devant le grand lieu de rassemblement, Minsk s’arrêta, et alla s’asseoir sur le banc le plus proche, invitant Neelah à venir à côté de lui.


«Bon, concrètement… Tu risques d’avoir du mal à retrouver ton frère si tu ne sais pas où aller. Je vais te donner quelques petits tuyaux. J’ai des choses à faire donc je ne vais pas m’éterniser ici, petite. Mais j’imagine que je peux te donner un petit coup de pouce.»

Il esquissa un sourire, et montra un grand bâtiment, non loin du Château, derrière la place.

«Là-bas, tu as un Comptoir Mercenaire, qui permet aux joueurs de prendre des quêtes rapidement. Ton frère y passera forcément un jour où l’autre.»

Il tourna la tête, et montra la ruelle dont ils venaient de sortir.

«En continuant sur une centaine de mètres, droit devant, tu tomberas sur la Taverne Yamahanekh. C’est une des rares auberges de la ville du départ, donc pareil, tu risques d’y voir passer du monde. Tu devrais noter les emplacement sur ta map, ça te servira à toi aussi.»

Il lui montra la sienne, après avoir ouvert son menu. Des points jaunes figuraient sur les endroits clés de la ville. Il pointa du doigt le Comptoir et la Taverne, puis le referma.

«Et pour te répondre, je m’appelle Minsk, en jeu. Je n’ai, fort heureusement, perdu personne ici, mais je comprends ta détresse, on nous a un peu abandonné ici avec un sacré fardeau… Ceci étant, je n’ai personne dans le monde réel, alors finalement, ce n’est pas si grave, je n’ai plus qu’à essayer de survivre et découvrir ce monde immense. Mais pour vous, si jeunes, et probablement vivant avec une famille, des amis… Ça ne doit pas être facile, je me trompe ?»
avatar

Caractéristiques
Niveau: 2
Expérience:
543/1395  (543/1395)
Friendlist:
Joueur
Joueur
Neelah
Messages : 535 |  Date d'inscription : 30/03/2015 |  
Posté le : le Dim 19 Avr - 15:55
Le jeune homme me demanda de le suivre, chose que je fis sans hésiter, heureuse d’être tombée sur quelqu’un qui en savait visiblement plus que moi. En quelques minutes, on rejoignit la grande place et s’installa sur un banc. Attentive aux explications du garçon, je hochai la tête en essayant de ne pas penser au fait que qu’il venait d’avouer que j’allais surement devoir rester seule encore un moment.

Suivant du regard ses indications, je tâchais de noter tout ça dans un coin de ma tête pour ne pas oublier. Ouvrant ma carte, je pris le temps de marquer les emplacements comme il me le disait. Dans un sens, c’était mon frère qui aurait du m’indiquer ça mis vu qu’il n’était pas là, c’était agréable de trouver quelqu’un pouvant le faire. Après, ce n’était peut-être qu’une idée mais la façon dont il agissait, je me demandais s’il ne faisait pas partie de ces fameux bêta-testeurs, raison pour laquelle il semblait si à l’aise en ces lieux.

Minsk, puisque c’était son pseudo, me posa une question qui me troubla. Même si je cherchais mon frère depuis un moment maintenant, je n’avais pas pensé une seule fois à ce qui m’attendait à l’extérieur. Mon père ? Oui, il devait avoir la peur de sa vie à l’idée que ses deux enfants ne reviennent pas mais … Moi j’étais dans ma période où je ne l’appréciais pas trop. Ce déménagement au Japon n’avait pas été forcément à mon goût vu que j’avais du abandonner mes amis pour un endroit où j’avais du mal à m’intégrer.

Enchanté Minsk. J’avoue que … mon père doit paniquer puisque ses deux enfants sont bloqués dans le jeu et … Je serais surement plus à l’aise dans le coin si je n’étais pas une complète débutante en MMO.

Poussant un long soupir, je refermai la carte et le menu avant de lui adresser un timide sourire. J’avais l’habitude du contact avec les gens mais cet univers était tout nouveau pour moi et je ne savais pas si je devais agir comme j’aurais agit IRL.

Je ne crois pas que ce soit si bien de parler de qui on était avant. Je pense qu’il fait se concentrer sur qui nous sommes maintenant et … là, je suis juste curieuse de savoir d’où tu sais tout ça. Tu es un bêta-testeur, c’est ça ? Si c’est le cas, ne t’inquiète pas, je t’embêterais pas pour que tu me livre, je ne sais quel secret, je doute d’être un jour capable de me battre correctement donc je n’irais pas … euh … croiser le fer avec quelques boss du coin.

Mon sourire se fit plus franc alors que je promenais mon regard sur la place et que j’observais les joueurs qui discutaient ça et là, surement des stratégies à adopter pour le futur. Il allait aussi falloir que je me trouve un but. Enfin … à part celui de ne pas me faire tuer …

On pourrait s’ajouter en ami ? Comme ça, si jamais tu croise un joueur du nom de Saku, tu pourras lui dire que sa sœur est à la ville de départ et l’attend. Je vais rester dans le coin et … me trouver une occupation quelconque …
avatar

Caractéristiques
Niveau: 9
Expérience:
200/6134  (200/6134)
Friendlist:
Informateur
Informateur
Minsk
Messages : 495 |  Date d'inscription : 28/01/2015 |  
Posté le : le Ven 24 Avr - 9:56
Minsk réfléchit un petit moment avant d’accepter. Après tout, de façon tout à fait objective, il y avait de fortes chances, comme pour tous les autres joueurs débutants ici, qu’elle meure avant la moitié du jeu. D’un autre côté… On ne pouvait pas prévoir ce qui pouvait arriver. Il y avait de bons joueurs, des joueurs méchants - il avait déjà aperçu un ou deux curseurs oranges dans les environs de la ville -, mais également des joueurs soucieux de sauver le plus de monde possible en terminant le jeu.

«Saku tu dis ? Très bien, je lui dirai si je le croise.»

Il ouvrit son interface, et envoya une demande d’amitié à Neelah. Le système était assez bien fait d’ailleurs. Même s’il devenait avec elle, la seule chose qu’elle pouvait savoir c’est s’il était en vie (via l’icone “En ligne” ou “Hors Ligne”, assez mauvais signe), et où il se trouvait. Aucune indication ni sur son niveau ni sur ce qu’il faisait. Même s’il ne pensait pas qu’elle aille raconter à tout le monde qu’il était un… “bêta-testeur”, il préférait éviter d’ébruiter un maximum d’informations sur lui. Comme elle l’avait dit, mieux valait oublier qui on était, et se concentrer sur notre vie dans l’Aincrad. En ça, elle suivait exactement les principes de Kayaba, ceux qu’il avait implicitement laissés filtrer lorsqu’il avait fait son annonce, quelques heures plus tôt.

«Voilà, invitation envoyée. Je traîne assez peu en ville, mais si jamais tu as besoin d’aide pour une quête, un groupe de monstre, ou si des joueurs se montrent un peu trop agressifs, n’hésite pas à me contacter par message privé, j’essaierai d’arriver rapidement.»

Comme elle, il observa ensuite les joueurs, qui discutaient vivement, l’agitation des premières heures de panique étant enfin en train de retomber. Ceux qui étaient directement partis effectuer des quêtes ou massacrer des monstres étaient finalement assez peu nombreux. La différence entre l’expérience et les débutants probablement.

«Tu dois être une Beast Tamer, si j’en crois ton Aiglon… Oui, j’étais effectivement bêta testeur, même si je n’ai pas pu en profiter pendant beaucoup de temps. J’en sais juste assez pour ne pas mourir tout de suite. Enfin, tu devrais aller voir au comptoir, il doit bien y avoir des quêtes qui ne demandent pas forcément de se mettre en danger. Ca te permettra de gagner un peu d’expérience. Et puis, par rapport à ton sens de l’orientation… Beaucoup de quêtes pointent les objectifs directement sur ta carte, ça t’évitera de te perdre.»

Il eut un petit rire, puis s’étira longuement sur le banc.

«Si tu veux mon avis, rester coincée ici n’est pas vraiment une solution. Si personne n’arrive à finir le jeu, tu auras passé ton temps ici, sans même explorer l’Aincrad. Alors que si tu essaies d’avancer, tu auras au moins un minimum d’expérience, même si ça n’est pas toi qui mets fin au jeu. Les joueurs vont devoir coopérer pour y arriver, donc tu trouveras facilement des groupes. Les Beast Tamer sont une classe qui à mon avis mérite qu’on s’y intéresse.»
avatar

Caractéristiques
Niveau: 2
Expérience:
543/1395  (543/1395)
Friendlist:
Joueur
Joueur
Neelah
Messages : 535 |  Date d'inscription : 30/03/2015 |  
Posté le : le Lun 27 Avr - 23:15
J’adressai un grand sourire à Minsk qui venait d’annoncer qu’il ouvrirait l’œil s’il voyait mon frère. Ce n’était peut-être qu’un simple accord oral mais ça me faisait plaisir de savoir que quelqu’un d’autre pouvait peut-être le croiser, ça me donnait une chance de plus de le retrouver.

J’écarquillai aussi les yeux quand je vis apparaitre la demande d’amitié de Minsk. Je n’aurais pas cru qu’un bêta-testeur veuille de moi dans sa liste d’amis mais pour sûr que je n’allais pas refuser vu que c’était mon premier vrai contact dans cet univers. Ecoutant ses paroles, je hochai la tête quand il me parla de ma compétence. Quand j’avais du choisir dans le jeu, j’avais tout de suite flashé sur ça pour avoir un contact avec les animaux. En dehors du jeu, je visais le futur métier de vétérinaire et malgré mon âge encore jeune, je passais en principe mon temps libre dans les refuges à m’occuper des animaux.

Une grimace passa rapidement sur mon visage quand il revint sur mon sens de l’orientation. Je savais m’orienter en principe mais là, j’étais trop choquée par l’annonce de Kayaba pour avoir fait attention à ce qui m’entourait. Lâchant un long soupir, je haussai les épaules en pensant à cet univers. Je n’avais pas tord sur une chose, les décors étaient magnifiques et ça serait vraiment dommage de ne pas en profiter.

Tu sais, en principe je ne me perds pas comme ça. J’ai juste été distraite par l’annonce de Kayaba … Et puis si je reste dans le coin c’est surtout parce que j’ai l’impression que ma classe n’est pas super forte. Après si je trouve un groupe à qui je peux faire confiance … Oui possible que je bouge un peu.

Souriant légèrement, j’admirai les alentours encore une fois avant de soupirer bruyamment et de me lever d’un bond pour faire face au jeune homme.

Et bien je crois que je t’ai suffisamment embêté, merci de tous ces renseignements. Promis je ne t’appellerais pas tous les quatre matins, je devrais savoir me débrouiller un minimum … Et puis t’a raison, les paysages sont magnifiques, je vais prendre quelques quêtes et gagner de l’expérience pour … et bien pour au moins essayer de survivre un moment même si je doute de voir un jour la fin du jeu.

Lui adressant un nouveau sourire, je fis ce que j’aurais fait à mon frère s’il avait été là et je me penchai vers lui pour déposer une bise sur sa joue avant de me redresser et de reculer de quelques pas, mon aiglon poussant un léger cri sur mon épaule.

Encore merci et au plaisir de te recroiser un jour !
avatar

Caractéristiques
Niveau: 9
Expérience:
200/6134  (200/6134)
Friendlist:
Informateur
Informateur
Minsk
Messages : 495 |  Date d'inscription : 28/01/2015 |  
Posté le : le Mar 28 Avr - 7:03
Minsk ressentit une étrange pointe de mélancolie, chose qui ne lui ressemblait pas vraiment. Tout du moins, pas après ce qu’il avait fait. Que des enfants (Neelah n’avait vraiment pas la tête d’un adulte), en viennent à penser comme elle le faisait, c’était quand même quelque chose d’assez triste. Il se garda bien évidemment de toute remarque qui aurait pu le confondre ou risquer de divulguer le moindre indice à propos de son identité, et hocha simplement la tête à ses remarques, répondant simplement ensuite :

«Ne t’en fais pas, tu peux me contacter par message quand tu veux, même si je ne peux pas t’aider directement je peux au moins répondre. Et puis tu trouveras bien vite d’autres joueurs pour t’aider, la solidarité est la clé de la réussite si tu veux mon avis.»

Il se leva également après elle, s’étirant longuement. Il n’allait pas rester ici, probablement se trouver une auberge ou une taverne, pour boire un petit coup, réfléchir à ce qu’il allait faire ensuite. L’exploration du palier lui semblait être, pour le moment, la meilleure chose à faire. Il y avait un autre village à quelques kilomètres, et de nombreuses zones encore inexplorées. Si la ville du départ occupait la majorité de la surface disponible sur l’étage, il n’en restait pas moins que le premier palier était la zone la plus étendue du jeu, les autres étages ayant tendance à rétrécir, selon la forme de l’Aincrad.

«Les Beast Tamer sont forts, tu verras. Il suffit de progresser un peu et tu sauras vite te rendre indispensable. Je dois te laisser, j’ai encore des choses à faire avant que la nuit ne tombe. Par ailleurs, une fois le soleil couché, évite de t’aventurer hors des murs de la ville, c’est le moment que les monstres forts choisissent pour chasser. Allez, bon vent et sois prudente, on se recroisera peut-être à un moment.»

Minsk lui sourit et ébouriffa affectueusement les cheveux de la petite, et lui tourna le dos pour s’enfoncer une nouvelle fois dans les ruelles. Il venait d’avoir affaire au joueur typique qu’il redoutait: jeune, n’ayant rien demandé, et surtout, statistiquement, ceux ayant les chances de survie les moins élevées dans un château aussi dangereux que l’Aincrad. C’était une dure réalité, et malgré toutes ces certitudes, il allait devoir prendre un petit moment pour lui, histoire de digérer cette rencontre. En espérant au fond de lui que le “Online” à côté du pseudo de Neelah resterait visible aussi longtemps que possible. Si elle était là c’était à cause de lui, après tout.

Hors jeu:
Je pense que c'est une bonne conclusion, je te laisse faire la demande de fermeture dans ton topic, histoire que j'attribue ensuite l'expérience à nos dos persos ! o/
Contenu sponsorisé
Posté le :
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum